Partager

Communiqué de presse: Position du C.I.EAU sur les projets de développements immobiliers Île Gagnon et Place Sainte-Rose

Présentation du Centre d'interprétation de l'eau (C.I.EAU)

Le Centre d'interprétation de l'eau de Laval (C.I.EAU) est un organisme à but non lucratif situé sur la rue Hotte dans le quartier Sainte-Rose. Ouvert au public et aux groupes scolaires depuis le 29 septembre 2008, le C.I.EAU est reconnu depuis 2019 comme institution muséale agréée. La mission du centre est de promouvoir la protection et l’utilisation responsable de l’eau.

Avis du C.I.EAU sur les projets

La rivière des Mille Îles est un milieu naturel d’une grande richesse. Très prisée des amateurs de pèche et d’activités nautiques, elle est également la source d’alimentation en eau potable de plusieurs municipalités et, à Laval, des quartiers Fabreville, Champfleury, Sainte-Rose, Auteuil et Saint-François.

Soumise à des fluctuations importantes de débit et à des étiages sévères, la rivière, généralement peu profonde, est un milieu très fragile. Comme elle est le milieu récepteur de plusieurs ouvrages de surverses et d’effluents de stations de traitement des eaux usées, autant à Laval que sur sa rive nord, la qualité de son eau fluctue considérablement au cours de l’année. Bien que la situation se soit améliorée avec la construction des stations de traitement des eaux usées dans les années 80 et 90, les activités de contact avec l’eau de la rivière sont généralement proscrites. On peut aussi prévoir que les changements climatiques annoncés contribueront à exercer une pression additionnelle sur la qualité de l’eau de la rivière.

La population s’est montrée très critique envers les autorités lors de déversements d’eaux usées survenus depuis quelques années au Québec. Les attentes exprimées par plusieurs, dont le C.I.EAU sont que les autorités devraient en faire plus pour éviter les rejets d’eaux usées non traitées et pour améliorer la santé des cours d’eau.

Le C.I.EAU considère que les projets de développement immobilier de l’île Gagnon et de Place Sainte-Rose :

  • contribueront généralement à détériorer la qualité de l’eau de la rivière autant lors de la phase des travaux que par la suite;
  • contribueront à augmenter le nombre de surverses dans le secteur situé tout juste en amont de la prise d’eau de la station de production d’eau potable Sainte-Rose et de la berge des Baigneurs;
  • augmenteront le ruissellement et l’érosion dans le secteur en raison de l’augmentation des surfaces imperméables;
  • exerceront une pression susceptible de dégrader les berges et un milieu naturel fragile en favorisant un accès trop intense aux personnes et aux véhicules;
  • augmenteront le soutirage d’eau de la rivière pour satisfaire l’augmentation de la demande en eau des nouveaux projets immobiliers;
  • affecteront négativement la quiétude et la qualité de l’expérience d’accès à la rivière.

Pour ces raisons, le conseil d’administration du C.I.EAU s’est prononcé contre les projets de développement immobilier de l’île Gagnon et Place Sainte-Rose lors d’une assemblée du Conseil d’administration tenue le 24 juillet 2020.

 

-   30    -           

 

Source : Denise Cloutier, B.A.A., M.env.

                Directrice générale

                514-943-4327